documenta 5
30 juin à 8 octobre 1972

Directeur artistique

Harald Szeemann ( Secrétaire Général )

Lieu d'Exposition

Museum Fridericianum, Friedrichsplatz, Neue Galerie

Artistes

222

Visiteurs

220,000

Budget

3,480,000 DM

Ben Vautier, Kunst ist überflüssig (1972) © Ben Vautier/VG Bild-Kunst
Photo: Manfred Vollmer

Après les prémices de mutation structurelle perceptibles dans la quatrième documenta, l’année 1972 vit la fin de l’ère Bode et l’avènement d’un directeur artistique comme seul et unique responsable, avec la nomination du Bernois Harald Szeemann. Pour la première fois, l’intitulé donné par celui-ci (« La réalité en question – Les univers iconographiques actuels ») conférait à cette manifestation une direction programmatique. Le concept initial d’un « événement de 100 jours », avancé en 1970 pour remplacer le « Musée de 100 jours » de l’ère Bode, fut à son tour rejeté – peut-être à cause des leçons tirées d’expositions antérieures comme le sulfureux Happening und Fluxus de 1970-1971 (au Kunstverein de Cologne), qui s’était terminé par des protestations citoyennes massives.

Il parut surprenant d’abord que Szeemann fût revenu avec son exposition « de la fausse liberté du musée dans la rue » (selon son expression) pour retourner dans les nobles salles de l’art, afin de présenter – au lieu de l’activisme un temps envisagé – un concept à connotation philosophique sous forme de diagramme structuré en trois parties : 1. La réalité effective (Wirklichkeit) de la représentation ; 2. La réalité essentielle (Realität) du représenté ; 3. L’identité ou la non-identité de la représentation et du représenté. Bazon Brock fournit ici verbalement l’armature idéologique de cet argumentaire, avec un « préambule audiovisuel » déployé sur douze écrans, accompagné d’un texte d’une heure et demie. Dans le Fridericianum et dans la Neue (jadis Alte) Galerie, avec une équipe composée de Jean-Christophe Ammann et d’Arnold Bode (collaborateurs institutionnels), mais aussi de Bazon Brock, Ingolf Bauer, Johannes Cladder, Klaus Honef, Eberhard Roters et Kasper König (collaborateurs free-lance), Szeemann créa un archipel de divers mondes iconographiques dont la juxtaposition de « High » et de « Low » requérait de la part du spectateur une interprétation personnelle de ce qu’était l’art et de ce qu’il n’était pas.

Haus-Rucker-Co, Oase Nr.7 / Air-Unit © Gruppe Haus-Rucker Co/VG Bild-Kunst

Duane Hanson, Seated Artist (1972) © Duane Hanson/VG Bild-Kunst
Photo: Brigitte Hellgoth

Claes Oldenburg, *Maus Museum * (1972)
Photo: Balthasar Burkhard

Charles Wilp, Afri-Cola-Werbung: Intelligente Knie © Charles Wilp/VG Bild-Kunst

Chuck Close, John (1971/72)

Paul Thek, ARK, PYRAMID (1971)
Photo: Brigitte Hellgoth

Aux antipodes ou presque des premières documenta, largement liées à l’abstraction, la « réalité » – toujours biaisée – faisait à présent son entrée en scène : dans la peinture, avec l’hyperréalisme (Robert Bechtle, Chuck Close, Richard Estes et Frantz Gertsch) ; dans la sculpture, avec des « tableaux vivants » et des Environments (John de Andrea, Duane Henson, Edward Kienholz et Paul Thek). Il va de soi que Five Car Stud de Kienholz (1969-1972), illustration cauchemardesque du racisme aux États-Unis et de la « loi de Lynch », représentait un tout autre concept de la réalité que la volumineuse installation Ark, Pyramid, Easter de Paul Thek (1971), cycle spirituel sur la vie et la mort, qui correspondait bien au concept de « mythologies individuelles » de Szeemann. Des « univers d’images parallèles » étaient opposés à ces « mythologies individuelles » : mondes iconographiques de la piété, de la propagande politique, du réalisme trivial (kitsch), de la publicité, de l’esthétique des objets, et d'« expressions des malades mentaux ». La banalité quotidienne et les obsessions personnelles coexistaient sur un pied d’égalité. À cela, s’ajoutait – sur le modèle de La Boîte-en-valise de Marcel Duchamp (1935-1941) – une section de musées d’artistes, avec le Mouse Museum de Claes Oldenburg (1972) ou le Musée d’art moderne / Département des Aigles / Section d’art moderne du Belge Marcel Broodthaers (1972).

Edward Kienholz, *Five Car Stud * (1971)
Photo: Manfred Vollmer

Le Concept Art et le Happening marquèrent aussi l’image de la documenta 5, et même si le concept d’« événement » ne fut pas réalisé sous sa forme radicale, toute une série de performances ponctuèrent les cent jours de l’exposition, avec les « actions » de Joseph Beuys et son Büro für Direkte Demokratie durch Volksabstimmung (« Bureau de démocratie directe par référendum populaire ») ; de Gilbert & George ou de Ben Vautier, qui animèrent des sculptures vivantes ; de Vito Acconci avec son espace de performance dans le Fridericianum ; ou encore avec l’Arbeitszeit (« Temps de travail ») d’Anatol Herzfeld, dans la cour. James Lee Byars exécuta sa performance Calling German Names depuis le toit du Fridericianum ; Yannis Kounellis réalisa un « tableau vivant » avec un violoniste et une ballerine, et les Actionnistes Viennois autour de Hermann Nitsch y furent aussi représentés. Beaucoup plus modestement, Hans Haacke réalisa – en collaboration avec un centre informatique – une enquête sur le profil des visiteurs de la documenta 5.

Vito Acconci, Cross-Fronts (1972)

John De Andrea, Arden Anderson and Nora Murphy (1972)
Photo: Paolo Mussat Sartor

James Lee Byars, Calling German Names (1972)
Photo: Krings

Au total, la documenta 5 avec l’inoubliable affiche d’Ed Ruscha sur laquelle des fourmis grouillantes formaient l’inscription – reste emblématique plus que toute autre édition de la manifestation ; elle fait même l’objet d’un véritable culte. Cela est peut-être dû avant tout à son « noyau subversif » suggéré par Szeemann lui-même : de façon étonnante, en son temps, la documenta 5 fut violemment critiquée tant par la Droite conservatrice que par la Gauche. Pour les uns, elle était trop brouillonne, trop sociologique ; pour les autres, trop dogmatique et pas assez radicale. En 1972, l’engagement de Szeemann en faveur de « l’art pour l’art » fut ressenti comme une provocation. Toutefois, la documenta 5 fut aussi violemment attaquée du côté de nombreux artistes, aussi bien exposants que non-exposants, qui lui reprochèrent d'être l'« exposition d’une exposition », prétendant s’élever elle-même au rang d’œuvre d’art et instrumentalisant l’art à cet effet. Dans une lettre durement formulée, Robert Morris interdit d'exposition de ses œuvres, estimant ne pas avoir été consulté sur leur choix et leur présentation, jugeant qu'elles seraient utilisées « pour illustrer des principes sociologiques et des catégories d’Histoire de l’art peu judicieux ». Il signa avec Carl Andre, Hans Haacke, Donald Judd, Barry Le Va, Sol LeWitt, Dorothea Rockburne, Fred Sandback, Richard Serra et Robert Smithson, une déclaration contre la documenta publiée le 12 mai 1972 dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung. À l’exception d’Andre, Judd, Morris et Sandback, tous les signataires figurèrent cependant à la documenta 5 !

En tout état de cause, avec le remplacement du pouvoir de l’Histoire de l’art par des « mythologies individuelles », la documenta 5 – 228 621 visiteurs – marque une mutation : malgré les controverses et les résistances qui l’ont accompagnée (ou plutôt grâce à elles), elle reste déterminante pour la conception des expositions contemporaines et pour le rôle de celui qui en a la responsabilité.

Joseph Beuys, Boxkampf für direkte Demokratie (1972) © Joseph Beuys/VG Bild-Kunst

Artistes participants

A

  • Acconci, Vito
  • Aeschlimann, Richard
  • Agnetti, Vincenzo
  • Alexander, Peter
  • All, Toni
  • Anatol (Herzfeld, Anatol & Herzfeld, Karl Heinz)
  • Anselmo, Giovanni
  • Arbeitszeit
  • Archigram
  • Armajani, Siah
  • Arnoldi, Charles Arthur (Arnoldi, Chuck)
  • Art & Language (Art and Language & Gruppe Art & Language & Art & Language Institute)
  • Artschwager, Richard (Artschwager, Richard Ernst)
  • Asher, Michael (Asher, Mike)

B

  • Baldessari, John (Baldessari, John Anthony)
  • Barry, Robert
  • Baselitz, Georg (Kern, Hans-Georg)
  • Baumgarten, Lothar
  • Baumgartl, Monika
  • Becher, Bernd & Hilla (Becher, Bernhard und Hilla)
  • Bechtle, Robert (Bechtle, Robert Alan)
  • Bechtold, Gottfried (Bechthold, Gottfried)
  • Beuys, Joseph
  • Bieser, Nathalie
  • Bochner, Mel
  • Boetti, Alighiero (Alighiero & Boetti)
  • Boezem, Marinus
  • Boltanski, Christian
  • Brakhage, Stan (Brackhage, Stan)
  • Bravo, Claudio
  • Brecht, George
  • Brehmer, KP (Brehmer, Klaus-Peter & Brehmer, K. P.)
  • Broodthaers, Marcel
  • Brouwn, Stanley
  • Brus, Günter (Brus, Günther)
  • Buren, Daniel
  • Burgin, Victor
  • Buthe, Michael
  • Byars, James Lee

C

  • Calzolari, Pier Paolo
  • Castelli, Luciano
  • Christian, Abraham David (Christian-Moebuss, A. David)
  • Christo (Javacheff, Christo)
  • Close, Chuck (Close, Charles)
  • Conrad, Tony
  • Cooper, Ron
  • Copley, William (CPLY & Copley, William Nelson)
  • Cornell, Joseph
  • Cottingham, Robert
  • Cotton, Paul

D

  • Darboven, Hanne
  • De Andrea, John (Andrea, John de)
  • De Dominicis, Gino (Dominicis, Gino de)
  • Degkwitz, Hermann
  • De Maria, Walter (Maria, Walter de & DeMaria, Walter)
  • Deutsch, David
  • Dibbets, Jan (Dibbets, Gerardus Johannes Maria)
  • Distel, Herbert
  • Domnick, Ottomar
  • Dore O. (O., Dore)
  • Duchamp, Marcel (Selavy, Rose)
  • Dugger, John Scott
  • Dwoskin, Steven

E

  • Eddy, Don (Eddy, Donald)
  • Eggenschwiler, Franz
  • Elk, Ger van (Van Elk, Ger)
  • Estes, Richard

F

  • Fabro, Luciano
  • Fernie, John C.
  • Filliou, Robert
  • Fine, Jud
  • Fisher, Joel
  • Flanagan, Barry
  • Fox, Terry
  • Frampton, Hollis
  • Fried, Howard Lee (Fried, Howard)
  • Fulton, Hamish

G

  • Gearson, Barry
  • Gertsch, Franz
  • Gigliotti, Vittorio
  • Gilbert & George (Gilbert and George)
  • Goings, Ralph
  • Gojowczyk, Hubertus (Gojowczik, Hubertus)
  • Gottheim, Larry
  • Graham, Dan
  • Graves, Nancy

H

  • Haacke, Hans
  • Hanson, Duane
  • Harloff, Guy
  • Harvey, Michael
  • Haus-Rucker-Co (Haus Rucker & Co & Rucker-Co)
  • Hein, W + B (Hein, W. und B.)
  • Herbin, Auguste
  • Hesse, Eva
  • Hiestand, E. + U. (Hiestand, Ernst und Ursula)
  • Horn, Rebecca
  • Hucleux, Jean-Olivier
  • Huebler, Douglas

I

  • Immendorff, Jörg
  • Insley, Will
  • Iseli, Rolf

J

  • Jacobs, Ken (Jacobs, Kenneth)
  • Jenney, Neil
  • Jensen, Al (Jensen, Alfred)
  • Johns, Jasper
  • Jonas, Joan

K

  • Kanovitz, Howard
  • Kienholz, Edward
  • Knoebel, Imi (Knoebel, Wolfgang & Knoebel, Wolf & Knoebel, Klaus Wolf)
  • Kohlhöfer, Chris (Kohlhöfer, Christof)
  • Kounellis, Jannis
  • Kovachevich, Thomas
  • Kowalski, Piotr

L

  • Lamelas, David
  • Landow, George (Land, Owen)
  • Le Gac, Jean (Gac, Jean Le & LeGac, Jean)
  • Leslie, Alfred
  • Le Va, Barry (Va, Barry Le & LeVa, Barry)
  • LeWitt, Sol (Le Witt, Sol)
  • Long, Richard
  • Lüscher, Ingeborg

M

  • Mahn, Inge
  • Mangold, Robert
  • Marden, Brice
  • Martin, Agnes
  • Mazzoleni, Donatella
  • McLean, Richard
  • Medalla, David (Medalla y Mosqueda, David Cortez & Cortez Medalla y Mosqueda, David)
  • Meier, Dieter
  • Melani, Fernando
  • Melchert, Jim
  • Merz, Mario
  • Metzger, Gustav
  • Meyer, Russ (Mayer, Russ)
  • Minnich, Bernd
  • Morley, Malcolm
  • Moses, Ed (Moses, Edward)

N

  • Nauman, Bruce
  • Nekes, Werner
  • Nitsch, Hermann
  • Noren, Andrew

O

  • Oldenburg, Claes
  • Ono, Yoko
  • Oppenheim, Dennis

P

  • Page (Page, Robin)
  • Palermo (Palermo, Blinky & Schwarze, Peter & Heisterkamp, Peter)
  • Panamarenko (Herwegen, Henri van)
  • Paolini, Giulio
  • Penck, A. R. (Winkler, Ralph & Winkler, Ralf)
  • Penone, Giuseppe
  • Pfeufer, Joachim
  • Pfund, Roger & Elisabeth
  • Pisani, Vettor
  • Polke, Sigmar
  • Portoghesi, Paolo
  • Posen, Stephen
  • Praunheim, Rosa von

R

  • Raetz, Markus
  • Rainer, Arnulf
  • Rückriem, Ulrich
  • Richter, Gerhard
  • Rimmer, David
  • Rinke, Klaus
  • Rockburne, Dorothea
  • Roehr, Peter
  • Rossi, Aldo Loris
  • Ruppersberg, Allen
  • Ruscha, Edward (Ruscha, Ed)
  • Ruthenbeck, Reiner
  • Ryman, Robert

S

  • Salt, John
  • Samaras, Lucas
  • Saree, Günter
  • Sarkisian, Paul
  • Schnyder, Jean-Frédéric
  • Schonzeit, Ben
  • Schroeter, Werner
  • Schult, HA (Schult, Hans Jürgen)
  • Schwarzkogler, Rudolf
  • Schwegler, Fritz
  • Serra, Richard
  • Sharits, Paul
  • Shields, Alan
  • Siegelaub, Seth
  • Sieverding, Katharina
  • Smithson, Robert
  • Snow, Michael
  • Solomon, Holly
  • Sommer, Irm & Ed (Sommer, Ed & Irm)
  • Sonnier, Keith
  • Spielvogel, Bert
  • Staeck, Klaus
  • Staiger, Paul
  • Stever, Jorge (Stever, Jorge B.)
  • Strübin, Robert

T

  • Thek, Paul
  • Thiebaud, Wayne
  • Thomkins, André
  • Étienne-Martin (Martin, Étienne & Étienne, Martin)
  • Trans-Parent Teacher's Ink
  • Tremlett, David
  • Tuttle, Richard

U

  • Upnmoor, Bernd

V

  • Vautier, Ben (Ben)

W

  • Walther, Franz Erhard
  • Watts, Robert
  • Wegman, William
  • Weigel, Bertram
  • Weiner, Lawrence
  • Welch, Roger
  • Wesley, John
  • Westermann, Horace Clifford (Westermann, H. C. & Clifford Westermann, Horac)
  • Wieland, Joyce
  • Wiley, William T. (Wiley, William)
  • Wilp, Charles
  • Winnewisser, Rolf
  • Wölfli, Adolf
  • Wudl, Tom (Wudl, Thomas)
  • Wyborny, Klaus

Y

  • Young, La Monte & Zazeela, Marian (La Monte Young & Marian Zazeela & Zazeela, Marian & La Monte Young)
  • Young, Peter

Z

  • Zorio, Gilberto

Artistic Director
Harald Szeemann (1933–2005)

Born in 1933 in Bern, died in 2005 in Tagna, Ticino, Switzerland

1953–1960

Studied art history, archeology, and journalism, University of Bern, Bern, and the Institut d’ Art et d’ Histoire, Sorbonne, Paris

1956

Founding of the Ein-Mensch-Theater, Bern

1961–1969

Director of the Kunsthalle Bern, Bern

1969–1972

Artistic Director of documenta 5, Kassel

ab 1973

Freelance exhibition organizer

1980

Artistic Director of the Biennale di Venezia, Venice

since 1981

Permanent freelance associate, Kunsthaus Zürich, Zurich

1999

Artistic Director of the Biennale di Venezia, Venice

2001

Artistic Director of the Biennale di Venezia, Venice

Exhibitions

1968

Christo (Kunsthallenverpackung) 50 Jahre Kunsthalle Bern/12 Environments, Kunsthalle Bern, Bern

1969

When Attitudes Become Form, Kunsthalle Bern, Bern

1972

documenta 5, Kassel

1975

Junggesellenmaschinen Kunsthalle Bern, Bern, and eight other exhibition venues in Europe

1983

Der Hang zum Gesamtkunstwerk, Kunsthaus Zürich, Zürich, u. a.

1993-1994

Joseph Beuys, Kunsthaus Zürich, Zürich

Awards

2015

Awarded the Hessian Culture Prize for his work as the Artistic Director of documenta 5 (posthumously)